VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne


VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

Antoinette Fouque, de l’enseignement à la psychanalyse

Antoinette Fouque (site internet Antoinette Fouque) a travaillé dans l'enseignement après avoir décroché son diplôme Lettres. Le groupe nommé Psychanalyse et Politique, l'un des courants du Mouvement de libération des femmes, a été fondé par cette femme militante. Roland Barthes est son directeur de thèse. Antoinette Fouque prépare un Diplôme d'études approfondies. L'étudiante fréquente Monique Wittig, écrivaine féministe au même moment.

Le Mouvement de libération des femmes a vu son sigle déposé pour prévenir une récupération politique. Lorsqu'elle rentre des USA, à l'aube des années 90, Antoinette Fouque crée une autre organisation l'Alliance des femmes pour la démocratie. Au début de la décennie 80, Antoinette Fouque s'éloigne du MLF lorsqu'elle s'envole pour les USA. Le MLF, à ce moment en proie à des luttes intestines, a de moins en moins d'influence.

Une militante de toutes les luttes

Tous les combats féministes ont été encouragés par Antoinette Fouque. La militante intervient aux Nations Unies comme sur toute la planète pour défendre la cause des femmes. Pour Antoinette Fouque, l'épouse du soldat inconnu est plus inconnue que lui. C'est ce qu'elle clame durant une manifestation parisienne du Mouvement de libération des femmes.

En 2015, les droits des femmes se trouvent encore menacés et l'AFD lutte pour réfréner la montée des extrémismes identitaires. La notion d'égalité hommes-femmes est l'une des principales luttes du mouvement. Antoinette Fouque fait campagne avec le MRG au scrutin européen de 1994. Elle est députée européenne de 1994 à 1999.